véhicules polluants

Toulouse, les véhicules polluants seront bientôt interdits de circuler

En raison du taux élevé de mortalité causé par les gaz polluants, les autorités communales de la ville de Toulouse ont pris des dispositions radicales. En effet, elles ont décidé d’interdire la circulation de certaines catégories de véhicules dans de nombreuses zones urbaines. Cela constitue une raison pour laquelle ces endroits sont reconnus comme étant des zones à faibles émissions (ZFE).

Étudier quatre scénarios de zones à faibles émissions

Toulouse Métropole a communiqué le vendredi 2 août 2019 quatre scénarios qui ont été étudiés en tant qu’hypothèse de travail. Selon son explication, l’étude de ces scénarios permet d’établir une étape dans la concertation et dans la réflexion. Ces scénarios permettent de tester les effets de modification de l’un des critères concernant la qualité de l’air ou de circulation. Ils servent donc de supports de travail nécessaires à cette phase de la discussion et de la réflexion. Dans le cadre de cette réflexion, plusieurs paramètres ont été examinés. Il y a, entre autres, la grandeur du périmètre et l’inclusion du périphérique entre les routes touchées par l’interdiction de circuler. Le taux de pollution de véhicule y figure également. À noter que cette mesure est évaluée à chaque fois pour un dispositif restauré 7 jours/7. Toulouse Métropole a aussi estimé les bénéfices engendrés pour chaque scénario.

Scénario A : le centre-ville seul concerné

Moins contraignant, le scénario A prévoit une Zone à Faible Émission qui ne touche que le centre-ville. En effet, la ZFE est limitée au nord et à l’ouest par le Canal du Midi, particulièrement entre le pont des Demoiselles et les Ponts Jumeaux. La ZFE est également délimitée au sud par le Pont Pierre de Coubertin (île du Ramier) et l’avenue Crampel. En plus de cela, la ZFE est balisée à l’ouest par l’axe Allée Charles, Avenue de Muret, Fer à Cheval, Allée Charles de Fitte, Pont des Catalans, Allée de Barcelone et de Brienne. Qui plus est, le périmètre est borné par la Garonne dans le quartier des Amidonniers. Dans le cadre de scénario A, les véhicules interdis de circuler sont ceux qui sont immatriculés avant 1993 ainsi que les voitures Crit’Air 4 et 5, soit 8 500 voitures. En somme, plus de 4 000 personnes seraient touchées par la mesure. Grâce à ce scénario, près de 27 000 personnes ont tiré profit d’une meilleure qualité d’air.

Concernant les scénarios B, C et D

Le scénario B planifie un certain périmètre, mais n’introduit pas la RN 124, ni la partie Ouest du périphérique qui se situent dans le périmètre. Dans ce scénario B, la ZFE est plus étendue par rapport au scénario A. Elle est bornée par le périphérique à l’Est, au Nord et au Sud ainsi que par la Rocade Arc-en Ciel et le Fil d’Ariane. Ces dernières routes structurantes et le périphérique ouest restent toutefois accessibles à toutes les voitures. Dans ce scénario, les véhicules interdits de circuler concernent ceux qui sont immatriculés avant 1993 ainsi que les voitures Crit’Air 4 et 5, soit 38 500 véhicules. Par ailleurs, le scénario C et le scénario D touchent le périphérique ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *